Skip navigation
Accueil Actualités
image article Sonepar, allié des installateurs dans la transition énergétique

Sonepar, allié des installateurs dans la transition énergétique

13.04.2024

En se dotant d’objectifs ambitieux pour le climat, le monde a entamé un vaste mouvement de transition énergétique. La trajectoire est claire : s’affranchir aussi vite que possible des énergies fossiles en électrifiant un nombre croissant d’usages. C’est le cas pour les transports, à l’origine de de 30 % du total des émissions de gaz à effet de serre en 2020. C’est aussi le cas pour le chauffage et la climatisation des bâtiments, qui produisent 12% de ces émissions. Dans ces deux domaines comme ailleurs, l’électrification est porteuse de changements et d’espoirs.

Reste à opérer une transition qui se traduit d’ores et déjà par des mesures réglementaires : décret BACS, décret Tertiaire, RE2020, loi d’accélération des ENR… Qu’ils soient particuliers, propriétaires de bâtiments ou exploitants, les publics visés sont à la fois sensibles à l’urgence climatique et soucieux de respecter des échéances rapprochées.

Sonepar entend jouer un rôle utile auprès des installateurs pour les aider à négocier au mieux cette phase de transition. Cet engagement irrigue toute notre stratégie. Il repose sur trois partis pris forts : la valorisation de produits éco-responsables, l’importance du conseil, l’impact de la formation et des services additionnels.


Pleins feux sur les produits vertueux 

Le premier parti pris rejoint la raison d’être d’un distributeur : sélectionner les meilleurs produits, les stocker, garantir leur disponibilité et leur acheminement rapide auprès des professionnels. Comme le rappelle Olivier Ravaut, Directeur Régional Ile-de-France et Nord-Est :

Le succès de la transition passe par toute une série de mesures qui valent aussi bien pour le résidentiel, le tertiaire ou l’industrie : accroître la production d’énergie renouvelable, réduire l’empreinte énergétique des bâtiments, rallonger la durée de vie des équipements et leur recyclabilité… Ces défis donnent lieu à des milliers de chantiers partout en France. Les professionnels qui travaillent sur ces chantiers attendent d’un distributeur qu’il leur facilite l’accès aux produits adéquats.

La demande ne devrait pas ralentir, bien au contraire : pour le photovoltaïque, RTE estime qu’il faudrait installer chaque année en France de quoi produire 7 GW d’ici 2030, soit presque trois fois le rythme actuel. Ce constat vaut pour d’autres produits phares de la transition, ceux qui répondent aux enjeux réglementaires : pompes à chaleur, IRVE (infrastructures de recharge de véhicules électriques, notamment les bornes de recharge) et tous les accessoires connexes.

Pour mieux orienter les installateurs vers ces marchés en forte croissance, Sonepar adapte son organisation et son offre en créant une nouvelle famille de produits : Mobilité et énergie renouvelable. Accessible en agence comme sur Sonepar.fr, cette offre fait l’objet d’une sélection particulière, toujours au plus près des fabricants et des perspectives du marché. Cette création s’accompagne d’un renforcement de notre expertise sur les produits et services liés aux énergies renouvelables : mieux sensibilisés aux enjeux, toujours plus experts de ces produits, les commerciaux seront mieux à même de répondre aux besoins des installateurs.


La vision transversale d’un ensemblier 

Ce genre d’initiative souligne l’importance de l’expertise interne, du siège jusqu’à l’agence, et ce pour toutes les catégories de produits. Les experts Sonepar anticipent les sujets liés à la transition. Ils suivent de près les innovations du marché. Une posture proactive, qui correspond à ce qui est attendu d’un distributeur : qu’il soit capable de proposer des solutions globales, au-delà d'une sélection de produits.

Un exemple : l’équipement en IRVE dont dépend en partie l’accroissement espéré du nombre de véhicules électriques. A première vue, on pourrait croire que le sujet concerne avant tout les transports. Or il a des répercussions énormes dans l’installation électrique des bâtiments, comme en témoigne François Darsy, Category Manager Mobilité et énergie renouvelable :

Dans le cadre d’un chantier où nous étions mobilisés, l’installateur souhaitait mettre en place des bornes à très forte puissance pour des recharges rapides. Or le point de livraison sur place était limité à 150KW. Nos experts l’ont aidé à identifier une solution pour augmenter la puissance du dispositif par l’ajout de panneaux photovoltaïques. La preuve que pour réussir la transition, il faut être capable d’articuler plusieurs technologies : les bornes, les panneaux, les batteries…

Cet exemple montre à quel point les enjeux sont devenus transversaux. Impossible de séparer la production d’énergie de sa distribution et du pilotage, devenu indispensable. Là où un constructeur se soucie d’abord de la qualité de ses produits, un distributeur est à même de développer une vision d’ensemble, basée sur l’interconnexion, la modularité, la quête de solutions pratiques adaptées à chaque site et à chaque situation.

L’enjeu n’est pas seulement de s’équiper en technologies éco-responsables : il est de les faire fonctionner en cohérence, au plus près des réalités du terrain. Autrement dit, ce qui compte de plus en plus avec la transition énergétique, ce n’est pas de penser produits mais solutions. Dans un paysage qui évolue à vitesse rapide, les experts Sonepar peuvent et doivent aider les installateurs à gagner du temps et de l’expertise.

Accompagner les installateurs dans leur montée en compétence 

Selon certaines prévisions, si la France veut atteindre les objectifs fixés par les accords de Paris, le rythme de rénovation des bâtiments doit être multiplié par trois, celui de la production de renouvelable par six. Or, en 2023, seuls 2600 installateurs ont déposé des demandes de raccordement photovoltaïque. Un chiffre en hausse de 40% par rapport à l’année précédente mais bien en deçà des besoins.

Si la volonté d’agir est bel et bien présente, il reste des obstacles. L’un d’eux, constate François Darsy, réside dans le manque de professionnels formés au dimensionnement, à la pose et à la maintenance des équipements :

Les électriciens sont en première ligne dans cette mutation. Pour faire court, décarboner c’est électrifier. On a besoin de professionnels compétents pour installer, interconnecter et maintenir dans le temps, de façon cohérente, ces solutions d’avenir. Mais beaucoup de nos clients manquent de temps et de ressources, ne serait-ce que pour suivre le rythme des évolutions réglementaires liées à la performance énergétique.

A ces évolutions réglementaires s’ajoute la prescription vers les clients finaux, de plus en plus moteurs sur ces sujets dans le résidentiel, le tertiaire, l’industrie. Face à un mouvement qui s’accélère, Sonepar doit être capable de fournir aux installateurs des solutions clé en main. Les centaines d’experts mobilisés en agence et dans les services dédiés à certaines typologies de clients le font déjà, à travers des audits, du conseil, le déploiement de formations, l’attribution de certifications en lien avec les constructeurs.

Pour Olivier Ravaut, cette dernière série de mesures doit accélérer une montée en compétences espérée par tous : 

En 2023, moins de 10% des électriciens étaient qualifiés sur le photovoltaïque. C’est insuffisant pour faire face à la croissance du marché attendue d’ici 2030. Les aider à s’approprier ces technologies, c’est le genre de geste utile que nous pouvons faire, à l’échelle qui est la nôtre : celle d’un intermédiaire entre les fabricants et les installateurs, capable d’accélérer la transmission de savoir via son réseau d’agences.

Le mouvement n’en est qu’à ses débuts. Accompagner les professionnels de l’électricité vers l’objectif de neutralité carbone est un processus au long cours, qui passera forcément par des phases de tâtonnement, des accélérations, de l’expérimentation. Un processus avec lequel Olivier Ravaut se sent à l’aise :

Sonepar est une société familiale, avec une forte conscience de la durabilité. L’ampleur du défi nous invite à l’humilité. Mais chaque fois que ce sera possible, nous ferons en sorte de promouvoir des solutions à même de nous faire gagner en efficacité au plan collectif.